MARCHER SUR LE FEU

La marche sur le feu est un rituel chamanique exercé depuis la nuit des temps dans de nombreux pays. Marcher sur un tapis de braises ardentes n’est possible qui si l’on a appris à lâcher sa peur pour se relier à son corps de lumière. Tant que l’on est sous le dictature des croyances intellectuelles limitées, le feu brûle. Mais le chamanisme enseigne que nous ne sommes pas des êtres de matière mais des êtres de lumière habitant un corps de matière ! Marcher sur le feu est ainsi un rituel d’affirmation de notre vraie nature, un rituel qui permet de sentir et de vivre notre souveraineté d’êtres divins, immortels, éternels et sans limites.

La marche sur le feu proposée par Christian Tal Schaller et Johanne Razanamahay le Samedi 27 Mai 2017 est ouverte pour tous (places limitées). Une préparation dans la soirée est nécessaire.

Le Pouvoir Des Chamans

Le chamanisme nous permet une extraordinaire réconciliation avec les éléments de la nature. L’un des aspects spectaculaires de cette « nouvelle alliance » se perçoit dans le rituel de la marche sur le feu, qui est pratiquée dans de nombreux pays et connaît, dans le monde occidental, une grande popularité depuis une vingtaine d’années. Johanne et moi organisons régulièrement de telles marches et avons, à ce jour, vu plusieurs milliers de participants passer sans dommage sur un tapis de braises brûlantes. C’est un spectacle hors du commun, qui montre la puissance de notre conscience et la valeur d’un travail de libération émotionnelle.

La préparation, qui dure quelques heures, consiste à enseigner aux participants à extérioriser leurs émotions pour ensuite changer de niveau de conscience et créer en eux une sérénité profonde. Dans cet état méditatif, ils font l’expérience d’un sentiment d’unité avec la nature et avec tous les éléments qui la composent.

Le feu cesse alors d’être un ennemi qui nous fait du mal, il devient un merveilleux ami qui nous invite à danser avec lui. Cette extraordinaire complicité, cette intimité chaleureuse qui naît de se sentir en unité avec la vie des braises rougeoyantes, permet de sortir pour un instant des croyances acquises qui nous ont affirmé que le feu brûle et meurtrit. La réalité matérialiste s’effondre et nous pouvons marcher tranquillement sur des tisons dont la température est proche des mille degrés. Si nous faisions la même chose sans préparation ni changement de conscience, un seul pas sur le lit de braises nous enverrait à l’hôpital avec des brûlures graves.

En Grèce, depuis des siècles, des adorateurs de saint Constantin marchent chaque année sur le feu et ils attribuent à leur foi religieuse leur capacité de ne pas être brûlés. L’un de ces marcheurs a exprimé son expérience ainsi :

Si votre voie est ouverte, alors vous ne sentez pas le feu comme votre ennemi. Vous le ressentez comme votre mari ou votre femme. Vous ressentez de l’amour pour le feu. Vous êtes plein de courage. Ce que vous voyez n’est pas une montagne, ce n’est rien. C’est de cette manière que vous y entrez, librement. Si vous vouliez faire cela avec votre volonté personnelle, vous éprouveriez des doutes et de la peur. Le feu ressemblerait à un ennemi, à une montagne. Mais, si votre courage vient du saint, alors vous pouvez aller dans le feu sans problème, vous êtes différent.

Pour ces Grecs, il semblait impensable que quelqu’un marche sur le feu sans être un fidèle du saint. Pourtant, en 1985, notre ami Ken Cadigan, l’un des premiers enseignants de la marche sur le feu aux États-Unis et en Europe, se présenta aux fêtes de saint Constantin, dans le village de Langadas. Il montra aux gens qui l’entouraient une photo de lui en train de passer sur des braises, en Amérique, et les organisateurs acceptèrent de le laisser participer malgré le fait que, l’année précédente, un spectateur italien qui avait voulu marcher sur le feu s’était gravement brûlé, ce que les marcheurs grecs avaient interprété comme une confirmation que l’on ne peut défier le feu sans le soutien du saint.

Il dansa sur le feu sans aucun problème, apportant la preuve que le même état de conscience modifié peut être créé par des traditions spirituelles différentes. « C’est la peur qui vous brûle et non le feu », affirme Ken Cadigan, qui est l’un de ces chamans modernes porteurs d’un message transculturel et universel.

Le plus célèbre des organisateurs de marches sur le feu est sans aucun doute l’américain Anthony Robbins, auteurs de nombreux best-sellers et créateurs de week-ends de développement personnel lors desquels des milliers de participants affirment, en pratiquant ce rituel, Marche sur le feuqu’ils sont des êtres magnifiques, capables d’utiliser de façon positive leur cerveau pour vivre de manière libre et créative.

L’un de nos stagiaires, un homme d’affaire, nous a raconté que lorsqu’il se trouve dans une situation difficile, il va vers une armoire, ouvre la porte à l’intérieur de laquelle il a mis un écriteau disant : « J’ai marché sur le feu! ». Il lit cette phrase et aussitôt sa connexion spirituelle se remet en place… Plus aucun problème ne peut lui faire peur et l’immobiliser !


Extrait de : Le Pouvoir des Chamans de Christian Tal Schaller

La marche sur le feu proposée par Christian Tal Schaller et Johanne Razanamahay le Samedi 27 Mai 2017 est ouverte pour tous (places limitées). Une préparation dans la soirée est nécessaire.

Share This
Inscrivez-vous à notre Newsletter...

Inscrivez-vous à notre Newsletter...

Et recevez les dernières nouvelles d'Etre Bien Avec Soi.

Super... Merci !